Gothic Lolita · personnal

Le Gothic Lolita est-il presque mort?

tumblr_mdsg0m1rZn1r2mttco1_540

 

Ce titre quelque peu ironique est un préambule pour un article plus personnel.Eh oui j’aime bien de temps en temps faire un article plus centré sur quelque chose qui me tient plus à coeur.

Pour celles ou ceux qui ne savent pas c’est quoi le lolita en fait c’est un style en provenance du Japon qui a été crée à la fin des années 80rien avoir avec le livre du même nom, c’est même l’opposé). Qui vous fait ressembler à une poupée distinguée voir échappée d’un conte de fée et est un refus de l’hypersexualisation de la femme ( c’est une façon de redevenir féminine mais sans les normes imposées par la société). Il y a différentes sous branches: Sweet lolitaClassical, Punk, Casual, SailorMilitaryWitch, Country,Wa, ect… Le nom principal étant Gothic Lolita ou Gosu rori en japonais.  Ca fait partie de la grande famille de la Harajuku  et J-fashion. Voilà pour cette rapide introduction pour les personnes qui ne connaissent pas.

Pour pas mal de gens ce style est au choix extravagant, intéressant, bizarre, débile,”insère ici le premier mot qui te passe par le crâne et met le en commentaire”. Pour moi c’est autant du punk en froufrous qu’une façon d’amener une part de “magie” dans la réalité.(Je développerai ce point plus amplement). Mais actuellement cette si jolie et délicate mode tombe peu à peu en désuétude. Sur différents réseaux sociaux et pas que j’ai vu fleurir en anglais tout d’abord puis en français des articles ou des vidéos là dessus. Puis ai aussi constater que le nombre de lolitas diminuaient tout de même depuis quelques temps. Même sur les snap de Tokyo Fashion on en voyait de moins en moins. Au début j’étais un peu triste mais après analyse et lecture. J’ai pris du recul sur ce phénomène et me suis rendue compte que de : 1) c’est surtout au Japon que ce déclin s’opère, de 2) une mode aussi spécifique ne pouvait que devenir plus discrète voir disparaitre un jour. C’est la loi des styles alternatifs  qui soit sont aspirés par la culture de masse comme le punk et d’autres styles avant lui. Soit retournent dans leur milieu confidentiel et disparaissent pour n’être connu que d’initiés. Seule la mode gothique a réussi une forme de cohabitation et perdure.

Le style lolita contrairement au style gothique est moins “profond” si je puis me permettre. Alors que dans le style goth il y a une réflexion sur la mort, notre place dans le monde et d’autres questionnements. Ce punk en froufrous qu’est la mode loli a perdu très vite son côté contestataire ; il faut savoir qu’à la base ça a été créer par les japonaises pour casser le carcan qu’on leur impose. Pour ne devenir qu’un style du paraitre et assez frivole. En dehors de rares personnes j’avoue n’avoir que très peu rencontrer de gens intéressants grâce à cette mode. Il n’y a rien si ce n’est de la dentelle et des volants ce qui est dommage au fond. Le lifestyle lolita n’aidant pas vraiment à rehausser l’image…

Malgré cela l’avantage de cette mode c’est que vous pouvez la porter toute seule dans votre coin si ça vous chante. Et la modeler aussi du moins si vous ne rencontrez pas de police de la pensée (pardon c’est ce qu’on appelle les règles à suivre). Pour ma part c’est ce que j’ai fais, le seul et unique meeting auquel j’ai été, étant si ennuyeux. Que j’ai mis les voiles tout froufrous dehors! J’ai décider que ce style si frivole deviendrait un étendard personnel. Il faut dire aussi que j’ai vite associer ce style particulier à une forme certaine d’art car comme un tableau, une tenue lolita peut vite devenir un assemblage beau et compliqué ainsi que vraiment amusant aussi. Pour ma part c’est autant une façon d‘afficher mon amour des belles choses que de mettre un peu de couleur et d’esthétisme dans un monde qui en manque cruellement.

Le gothic lolita est devenu assez vite une façon de m’exprimer: ma différence bien que sans on me trouve  déjà” bizarre” ou “excentrique” et ça n’est pas toujours amusant ou cool d’ailleurs… Mais ici au moins c’est moi qui le gère. Mon amour des belles choses mais surtout une part de mon imaginaire. Ca n’a pas l’air comme ça au premier abord mais je suis quelqu’un de sensible et rêveur. J’adore me plonger dans maintes romans, livres, films, œuvres ou autres univers imaginaires La réalité m’a toujours parut peu plaisante, morne et manquant de joie et de folie.

Une autre raison qui me fait aimer et continuer à porter du lolita c’est que c’est une forme de féminisme. La base de ce style est contestataire et à l’heure actuelle porter une jupe ou robe relève plus de l’épreuve de force que de la joie.(Merci harcèlement de rue et patriarcat) Comme pas mal de filles je ne compte pas le nombre de remarques merdiques que j’ai pu ramasser. Bien que parfois ce que je porte à l’effet inverse c’est amusant d’ailleurs. J’ai la chance (ou pas dans certains cas) de faire plus jeune que mon âge du coup parfois je ne suis pas intéressante pour le mâle en rut.

Autre raison cela me différencie de la masse. Pendant des années j’ai voulu me fondre dedans, devenir invisible voir disparaitre. Aujourd’hui je ne veux plus me taire, ni me ranger encore moins délaissée ce que j’aime. M’habiller avec soin et recherche en font partie (ainsi qu’en noir majoritairement). Ca peut paraitre futile, superficiel mais pas pour moi car c’est comme un bouclier. Mes froufrous et dentelles me permettent de mieux affronter le monde pas toujours joyeux et stressant. A défaut que l’extérieur soit rassurant ce que je porte me permet de me sentir moins anxieuse et mieux dans ma peau tout simplement.

Cella-là est plus profonde et primordiale: le lolita m’a permit d’accepter la femme que je suis. Même si j’ai encore quelques difficultés avec ça. J’ai souffert pendant des années de troubles du comportement alimentaires et d’anxiété ainsi que nier mon corps de femme. Grâce à cet écrin de féminité et de frivolité qu’est le lolita j’ai renoué peu à peu avec ce que j’étais et l’ai accepter. Les robes et jupes me donnent une plus jolie silhouette qu’en pantalon et je me sens plus libre aussi. Et même si j’ai repris du poids ça se voit moins avec mes robes et je l’accepte mieux.

De plus c’est compatible avec le style gothique(il faut dire que le gothic lolita est un lointain cousin) et c’est portable au quotidien. Pour ma part vu que je fais des coordinations plutôt soit old school soit casual je sais facilement adapter mon look en fonction des situations.C’est donc devenu une chose normale de le porter mais je l’adapte en fonction des situations et sais faire des concessions quand il le faut.

Pour terminer cet article je dirai que le style lolita n’est pas complètement mort mais devient un peu passé de mode. L’engouement est retombé et il se fait peu à peu plus confidentiel ou juste pour de gros événements. Il suffit de voir les coordinations gargantuesques actuelles et les noms étranges que ça donne : classical ott en est un. Perso je trouve ça antinomique mais bon ( on met le paquet et fait un peu n’importe quoi.) Les prints qui se ressemblent aussi et certaines marques qui soit ne se renouvellent pas bien, soit disparaissent. C’est aussi  devenu un marché très prisé et juteux quand on voit le prix actuel ou ceux de revente en seconde main.  J’espère juste qu’il ne disparaitra pas complètement car ça reste joli et intéressant à voir. Puis il y a encore quelques irréductibles lolitas qui continuent de le porter même à 40 ans ce qui est encourageant.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s